"1,2 milliard de Martiens"

- Chap 10 : ... n'a pas d'odeur ! -  

Benoît SAINT GIRONS

 

La religion de l'argent impose des sacrifices rituels. La morale et l'honnêteté en sont encore souvent les innocentes victimes. Nous ne nous attarderons pas ici sur la criminalité dans les villes en pleine croissance qui a augmenté en moyenne de 10% par an depuis les années 80.  Il est évident que l'argent facile a de quoi séduire les esprits faibles qui, de toute façon, n'ont rien à perdre : la moitié des crimes perpétués à Pékin (et jusqu'à 80% dans certaines zones périphériques) serait ainsi le fait des travailleurs migrants. L'âge des délinquants est également en chute libre : en 1991, 68% des cambriolages à main armée, 50% des meurtres et 80% des agressions avec coups et blessures auraient été perpétués par des jeunes de 14 à 18 ans.

Le gouvernement le sait et organise à l'occasion des opérations policières de grande envergure style "nettoyage de printemps" afin de “tuer le poulet pour effrayer les singes” : lors de la “Campagne pour réprimer, écraser et combattre la criminalité selon les principes de rapidité et de sévérité” démarrée en août 1983, le gouvernement reconnaît avoir exécuté 10 000 personnes et incarcéré 1 700 000. Re-belotte en avril 1996 avec la campagne “Frappons durement les criminels !”.  Pas de pitié pour la criminalité inorganisée : selon Amnesty International, 17 chinois furent condamnés à mort tous les jours en 1996 et 4.367 furent exécutés...

 

  

La suite de ce chapitre dans l'Ebook, pour liseuse Kindle ou tout autre écran...


Remonter...
        Chap suivant...

 


1.2 MILLIARD DE MARTIENS  © Copyrights depuis 1998 Benoît SAINT GIRONS
Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation réservés pour tous pays.
http://www.passplanet.com / ben@passplanet.com